Tesla

Petit rappel préliminaire:
Une bobine Tesla (du nom de son inventeur) s’apparente à un transfo Haute Tension
dont le principe est largement repris pour l’allumage des bougies de voitures…

Par construction, comme n’importe quel transfo, on retrouve un enroulement primaire:
On voit ici, notre ami Damien en assurer le bobinage sur un support de diamètre honorable.
bobinage

On retrouve ensuite un bobinage secondaire constitué de nombreuses spires de fil fin et émaillé.
Damien en vérifie ici, la résonnance…
resonnance

Il “suffit” enfin, de fabriquer un générateur de courant destiné à alimenter le primaire de la bobine Tesla.
Comme on le voit sur la photo, ce générateur se compose d’un éclateur et un multiplicateur de tension, basé sur le couple diode-condensateur.
tesla

Derniers réglages et vérifications.
On reconnait le bobinage primaire qui a été “étalé” sur le socle en bois,
le bobinage secondaire qui grimpe sur un gros tube PVC,
et la tête HT en forme de boule ou, comme ici, d’anneau.
anneau

Il n’y a plus qu’à procéder aux essais.
Même en plein jour, on apercoit l’arc électrique:
essais

Petit test amusant, un tube néon posé sur la tête HT de la Tesla s’allume !
neon

Les commentaires sont fermés.